Publication le 7/26/2021

Pharmacie du futur : à quoi devons-nous nous attendre ?

Téléconsultation, bornes tactiles, robots magasiniers : à quoi ressemblera notre pharmacie de quartier d’ici quelques années ?

À quoi ressemblera la pharmacie du futur ?


Les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes dans notre quotidien, et ce dans de très nombreux secteurs comme le commerce ou encore l’éducation. Le domaine médical n’échappe évidemment pas à la règle puisque, chaque année, des outils sont commercialisés afin de permettre aux soignants de travailler dans de meilleures conditions tout en garantissant aux patients un accompagnement de plus en plus précis et qualitatif.


Mais alors, quid des pharmacies ? Que peut-on s’attendre à voir dans une pharmacie du futur ?



Des éléments déjà en place pour faciliter le quotidien de tous


Aujourd’hui déjà, certaines pharmacies sont équipées de systèmes qui leur permettent de gagner énormément de temps et de proposer des services sur-mesure à leurs clients. Par exemple, certaines officines proposent un retrait en click & collect ou même la livraison à domicile après une commande passée en ligne. Le click & collect, proposé par de nombreux commerces permet aux patients de récupérer leurs médicaments rapidement sans avoir à patienter dans la pharmacie, ce qui lui évite un certain inconfort tout en évitant que la maladie du patient ne se transmettre à d’autres clients pendant le temps d’attente en caisse ou lorsqu’il manipule des produits de parapharmacie.


La livraison quant à elle, disponible majoritairement dans des grandes villes, permet aux malades de se faire livrer leurs médicaments chez eux ou même sur leur lieu de travail via un coursier ou par la poste. Très apprécié des clients, ce service leur permet de gagner énormément de temps tout en évitant d’avoir à se déplacer à la pharmacie, en particulier lorsqu’ils sont cloués au lit. Pour la pharmacie, ce service qui nécessite un petit peu d’organisation permet de se différencier de la concurrence et donc d’attirer de nouveaux clients sans forcément être l’officine la plus proche de leur domicile ou de leur lieu de travail.


Côté technologies à proprement parler, certaines officines ont fait le choix de se munir de robots magasiniers afin de gagner du temps et de s’assurer d’un rangement des étales toujours parfait. Bien qu’ils représentent un budget conséquent (120 000 € pour un modèle de moyenne gamme), ces robots sont très pratiques car ils permettent au pharmacien d’accorder davantage de temps à ses clients et de pouvoir discuter avec eux afin de les conseiller au mieux et, éventuellement, de les orienter vers des produits de parapharmacie. Enfin, ces robots permettent de gagner énormément d’espace car ils peuvent atteindre les médicaments rangés en haut d’un mur sans problème.



La pharmacie remplacera-t-elle les médecins ?


Les pharmaciens l’ont bien remarqué, les malades sont de plus en plus nombreux à commencer par aller dans une officine demander un avis lorsqu’ils se sentent mal plutôt que de se rendre chez le médecin. La raison ? Des cabinets médicaux surchargés, des délais d’attente peu raisonnables et des services d’urgences bondés. Alors peut-on imaginer que la pharmacie du futur remplacera les médecins traitants ? La réponse est non, les médecins disposent de compétences et de possibilités d’analyse dont ne disposent pas les pharmaciens, cependant il est évident que la place des pharmacies dans le parcours de soin va continuer à augmenter.


Dans cette optique, de nombreuses officines ont choisi de se munir d’écrans interactifs qui permettent aux patients d’avoir des renseignements sur certains produits ou pathologies, mais aussi de cabines médicales permettant à ceux-ci de consulter un médecin à distance. Entre l’augmentation des déserts médicaux et le remboursement par la sécurité sociale des téléconsultations, ce phénomène connaît un engouement sans précédent et de nombreux pharmaciens souhaitent ajouter leur pierre à l’édifice en mettant à disposition de leurs clients des bornes ou des cabines connectées qui leur permettent d’avoir un rendez-vous à distance avec un médecin traitant.


Enfin, il est tout à fait plausible d’imaginer que les pharmacies du futur seront toutes équipées d’espaces dédiés à la vaccination, que ce soit pour la grippe ou pour tous les autres vaccins que nous devons faire tout au long de notre vie. Résultant directement de la situation liée à la pandémie que nous traversons actuellement, le constat est clair : les pharmaciens sont formés et aptes à vacciner les patients mais aussi à effectuer des dépistages dans des conditions tout aussi optimales que dans un cabinet médical ou infirmier. Ce dispositif pourrait permettre de désengorger les cabinets médicaux pendant les périodes de forte demande mais aussi de vacciner davantage de patients rapidement.


Découvrez d’autres articles sur notre blog !