Publication le 10/15/2021

Top 3 des motifs de téléconsultation

Quelles sont les raisons qui poussent les Français à aller consulter un médecin en ligne ? Découvrez les 3 motifs de téléconsultation les plus courants.

Les Français ont vite adopté la téléconsultation. Prise en charge par la Sécurité sociale depuis 2018, la crise sanitaire aidant, tout le monde a accès à la télémédecine.


La preuve ? Si l’on se réfère aux données publiées par le site Ameli.fr, l’Assurance maladie a remboursé plus de 5 millions de consultations à distance entre mars 2020 et avril 2020. À l’heure actuelle, malgré l’arrivée du vaccin anti-Covid, le développement des téléconsultations se poursuit. Au mois d’août 2021, on comptait encore plus de 150 000 remboursements par semaine.


Quelles sont les raisons qui poussent les Français à aller consulter un médecin en ligne ? Découvrez les 3 motifs de téléconsultation les plus courants.



Top 1 : Le renouvellement d’une ordonnance par téléconsultation


Dans la majorité des cas, les patients choisissent la consultation médicale en ligne lorsqu’ils ont besoin de renouveler une ancienne prescription.


Cette solution est idéale lorsque vous n’avez pas besoin d’être ausculté et que votre état de santé ne nécessite pas d’examens complémentaires. Elle vous permet d’obtenir une ordonnance en bonne et due forme, sans bouger de chez vous et sans rendez-vous. D'ailleurs, l'Assurance Maladie estime que plus de 80% des téléconsultations sont faites entre un patient et son médecin traitant. Ce contexte facilite la prolongation d'ordonnance.


Vous devez continuer un traitement, mais la délivrance de médicaments se fait uniquement par ordonnance ? La téléconsultation est la meilleure solution d'autant qu'elle est remboursée par l'Assurance Maladie. La télémédecine vous épargne une consultation médicale au cabinet dans le cas d’une infection de longue durée.



Top 2 : Téléconsulter pour des maux de tête, pour une fièvre ou une migraine


De nombreux patients viennent consulter des médecins généralistes en ligne pour des maux de tête, des migraines ou de la fièvre. La plupart du temps, ces symptômes sont bénins et sans complications. Toutefois, les céphalées sont une conséquence de la COVID-19. C'est pourquoi, il faut privilégier la télémédecine dans un premier temps.


C’est compréhensible ! Les consultations médicales à distance sont préférables à une visite chez le docteur du moment que le patient ne se trouve pas dans un état critique. Le praticien pourra le guider dans l’exécution d'examens comme la prise de température. Dans le cas échéant, il peut l’orienter vers un spécialiste de la santé.


La téléconsultation permet une prise en charge des patients plus rapide en limitant le délai d'attente notamment dans les déserts médicaux. Elle désencombre les salles d'attente des docteurs et facilite l'accès à une consultation pour les Français n'ayant pas de médecin traitant.



Top 3 : Faire appel à la télémédecine pour la fatigue après le vaccin de la Covid-19


La vaccination contre la Covid-19 s'accompagne d'effets secondaires comme une grosse fatigue et des céphalées. Après l'injection, il est fréquent que les nouveaux vaccinés s'inquiètent de ces maux de tête et de ces douleurs. C'est pourquoi, ils téléconsultent pour avoir un avis ponctuel sans forcément prendre rendez-vous dans un cabinet médical.



Pourquoi avoir recours à la téléconsultation ?


La télémédecine a révolutionné l’univers médical. Elle a contribué à faciliter l’accès aux soins à une époque où le désert médical sévit partout en France.


Les avantages de la télémédecine


La téléconsultation garantit la consultation d'un médecin immédiatement sans se déplacer qu’ils s’agissent de médecins généralistes ou spécialistes : pédiatre, psychiatre, dermatologue, ophtalmologue, cardiologue, nutritionniste, etc.


Aujourd’hui, les professionnels de la santé peuvent effectuer des consultations et faire des suivis à distance :


  • Sans prise de rendez-vous ;
  • Sans se déplacer ;
  • Sans délai d’attente.

Les modes de prise en charge évoluent. L'offre de soins s'élargit pour les patients. La télésanté s'adresse aux jeunes comme aux personnes âgées. D'ailleurs, 20% de la patientèle à distance à plus de 70 ans. La téléexpertise est à ses débuts, les professionnels de santé devront s'équiper pour répondre à cette nouvelle manière de consulter.


Les limites de la téléconsultation


Attention, la consultation à distance présente quelques limites. En effet, elle peut ne pas suffire si le patient a besoin d’un examen clinique plus poussé.


Pour certaines pathologies, le médecin-traitant a besoin de palper et d’ausculter le malade avant de poser un diagnostic. Cela n’est possible que lors d’une consultation en présentiel. Il en va de même pour les actes médicaux nécessitant un examen physique : la radiographie, l’échographie, la radiologie, les vaccinations, les soins infirmiers, etc.


Enfin, dans le cas où le malade a besoin d’un arrêt de travail, la téléconsultation ne suffit pas. L’établissement d'un certificat médical requiert également sa présence physique.