Publication le 5/26/2021

Les cabines de téléconsultation au service de la vaccination

Consulter un médecin, obtenir une ordonnance et se faire vacciner sans quitter sa pharmacie : un processus rendu possible grâce à la téléconsultation.

Le parcours vaccinal facilité depuis le 15 mars


Depuis quelques mois, c’est la préoccupation principale du gouvernement et des citoyens français : la vaccination.


À ce jour, c’est sans aucun doute le moyen le plus efficace de lutter contre la propagation du virus, cependant, le parcours vaccinal reste encore assez complexe et restrictif.


Pour permettre au maximum de personnes éligibles de recevoir rapidement leur dose de vaccin, le Ministre de la santé Olivier Véran a finalement autorisé les pharmaciens à vacciner les patients contre le virus du covid-19 à partir du 15 mars dernier.


Une réponse à la forte demande des pharmaciens


Depuis l’ouverture de la vaccination dans les centres dédiés et chez les médecins généralistes, les pharmaciens exprimaient sans cesse leur souhait de jouer eux-aussi un rôle prépondérant dans ce parcours vaccinal.


Habitués aux processus de vaccination depuis l’arrêté de septembre 2018 les autorisant à administrer les vaccins contre le virus de la grippe, les pharmaciens étaient dans l’expectative quant à une autorisation du gouvernement leur permettant de prendre place dans ce parcours vaccinal.


Si le ministre de la santé leur promettait la publication rapide d’un nouvel arrêté leur permettant de vacciner les personnes éligibles, il a tout de même fallu attendre deux mois et demi avant que les pharmaciens puissent eux aussi proposer la vaccination.


C’est le 15 mars dernier que les pharmaciens ont pu prendre une place prépondérante dans ce parcours de vaccination des français suite à un arrêté publié par Olivier Véran.


Depuis, le nombre quotidien de personnes vaccinées ne cesse d’augmenter.


Un parcours de soin optimisé grâce à la téléconsultation


À ce jour, plus d’une centaine de pharmacies en France ont fait le choix de s’équiper d’une cabine de téléconsultation afin de permettre à leurs clients d’être mis en contact avec un médecin généraliste ou un spécialiste en quelques minutes seulement. Un choix très apprécié des patients qui l’est encore plus pendant cette pandémie et notamment depuis le 15 mars, date à laquelle les pharmaciens ont été autorisés à vacciner les personnes éligibles.


En effet, vous ne le savez peut-être pas, mais la vaccination se fait uniquement sous ordonnance médicale, il n’est donc pas possible de se rendre en pharmacie pour se faire vacciner sans être passé par la case médecin.


Néanmoins, les pharmacies équipées de cabines de téléconsultation peuvent proposer à leurs clients un parcours vaccinal raccourci en termes de démarches et de temps.


Grâce à la cabine médicale, les personnes qui le souhaitent peuvent être mises en relation avec un médecin généraliste en moins de quinze minutes seulement.


Suite à cette consultation, le médecin pourra délivrer au patient une ordonnance pour qu’il puisse se faire vacciner dans les plus brefs délais. Grâce à l’imprimante incluse dans la cabine de téléconsultation, le patient peut récupérer son ordonnance sur le champ et se faire administrer sa première dose de vaccin dès sa sortie de la cabine.


Un gain de temps très apprécié des patients, qui peuvent regrouper ces deux étapes en une seule et éviter d’avoir à se déplacer deux fois.


Vers une démocratisation de la téléconsultation ?


C’est en tous cas ce que souhaite Tessan, société spécialisée dans la mise en place de dispositifs d’aide à la médecine toujours plus innovants.


Grâce aux cabines, aux bornes et aux mallettes de téléconsultation, Tessan souhaite permettre aux pharmacies, aux communes, aux EHPAD mais aussi aux infirmiers par exemple de proposer aux français des solutions alternatives leur permettant de se faire soigner rapidement dans des conditions optimales.


Proposer aux patients d’obtenir une ordonnance pour la vaccination contre le covid-19 directement dans leur pharmacie est donc une solution doublement bénéfique : elle permet d’améliorer le parcours vaccinal tout en incitant davantage de personnes à découvrir la téléconsultation.


Le but ultime ?


Lutter contre les déserts médicaux qui, aujourd’hui encore, sont très présents sur le territoire français. Ces zones où il est impossible d’être soigné rapidement représentent un enjeu de taille car la présence de déserts médicaux à de nombreuses conséquences néfastes sur la santé des français : augmentation de l’automédication, aggravation de certaines pathologies non prises en charge, surcharge des services d’urgence des hôpitaux les plus proches, etc.


Si le gouvernement français prévoit la mise en place de nouvelles mesures pour lutter contre ce phénomène dans les années à venir, Tessan entend bien participer à l’amélioration de l’accès aux soins pour tous les malades grâce à des solutions technologiques innovantes telles que la cabine médicale.


En conclusion…


Si de nombreux français sont encore en attente d’une dose de vaccin, soit par manque de rendez-vous soit parce qu’ils ne sont pas encore éligibles, il ne fait aucun doute que la présence de plus en plus importante de cabines de téléconsultation dans les pharmacies va permettre d’accélérer et d’optimiser le parcours vaccinal.


Un coup de pouce plus que favorable qui, à long terme, aura eu son importance dans l’éradication du virus.