La téléophtalmologie s’invite chez les opticiens.

teleophtalmologie
check
L’opticien tend à prendre une place centrale dans le parcours de soin d’ici fin 2021.
check
Le maillage territorial des opticiens en France leur permet de devenir le premier point de contact dans l’accès aux soins de la filière visuelle.
check
L’opticien doit être l’acteur incontournable pour déployer la télémédecine au sein de la filière visuelle

La filière ophtalmologique en souffrance.

La France fait face à une augmentation du nombre de pathologies visuelles et un vieillissement de la population. L’accès à la filière visuelle est disparate sur le territoire.La fin du numerus clausus ne changera pas la capacité de formation des facultés de médecine et son impact ne sera visible que dans plusieurs années.
87jours de délai d'obtention d'un rdv
75%des français ont un trouble visuel

Un parcours patient, simple et rapide.

Durée des examens 10 à 15 min
check
Le patient prend rendez-vous sur votre agenda en ligne.
check
Via son interface personnelle, le patient autorise le prélèvement d'un montant de 50 euros lors de la mise en relation avec le professionnel de santé.
check
Le patient est installé par l’opticien devant la table. Le patient est autonome tout au long de la téléconsultation.
check
L’ophtalmologue à distance pilote les différents dispositifs (calibrage des yeux, remontée de la mentonnière) et effectue les examens nécessaires avec le patient, assisté par visioconférence.
check
Le dossier médical patient est transmis via l’outil de télémédecine Tessan en fin de téléconsultation. L’ophtalmologue analyse et vérifie le compte-rendu et génère une ordonnance si nécessaire mise à disposition sur l’interface patient dans la journée.
check
Le patient peut alors consommer s’il le souhaite en magasin son ordonnance et choisir avec l’opticien ses équipements optiques (lunettes et lentilles).

Ils parlent de la téléophtalmologie

Le Quotidien du Medecin
Opticien presse
La revue des opticiens