Grippe et vaccination : ruée sur les pharmacies !

En pleine épidémie de Covid-19, la grippe fait son grand retour annuel. Les pharmacies doivent tester, mais aussi vacciner, massivement. Vont-elles pouvoir relever le défi ?

Si on ne devait retenir qu’une maladie pour l’année 2020, ce serait bien évidemment la Covid-19. Mais l’hiver approche, et le contexte sanitaire sans précédent dans lequel nous nous trouvons ne doit pas nous faire oublier les autres maladies saisonnières, notamment la grippe. D’autant plus qu’il existe un vaccin pour s’en protéger.

Covid-19 ou grippe : difficile de faire la différence !

La deuxième vague de la Covid-19 est arrivée, comme le prévoyait nombre de scientifiques. Elle a commencé à s’intensifier au moment où de nombreuses autres maladies, dont la grippe, font leur retour hivernal.

 

Concernant cette dernière, la campagne nationale de vaccination a débuté le 13 octobre dernier, et doit normalement durer jusqu’à fin janvier. Mais elle ne ressemble en rien aux campagnes des années précédentes. Et pour cause, la Covid-19 et la grippe présentent des symptômes très proches. Impossible pour le patient de savoir s’il est atteint de l’une ou l’autre de ces deux maladies, à moins de subir un test de dépistage de la Covid-19. Par ailleurs, les personnes à risque pour la Covid-19 sont les mêmes pour la grippe saisonnière. Si la grippe fait peur, ce nouveau virus effraie encore davantage, sans parler du potentiel cumul de ces deux maladies. En effet, contracter les deux concomitamment pourrait s’avérer fatal pour beaucoup de personnes âgées ou fragiles.

 

C’est pourquoi cette année encore plus qu’habituellement, la vaccination des personnes à risque est d’une importance capitale. Les Français l’ont bien compris, et se sont précipités dans les pharmacies pour se procurer leur dose. A tel point qu’à peine une dizaine de jours plus tard, plus de la moitié des pharmacies étaient déjà en rupture de stock. Une proportion qui ne cesse d’augmenter depuis. Si l’Etat avait anticipé ce phénomène en commandant davantage de doses de vaccins, il semblerait que toutes ces doses n’aient pas pu être fournies en temps et en heure.

 

Les gestes barrière que nous connaissons désormais par cœur, s’ils sont appliqués à la lettre, permettent de limiter la propagation de la grippe. Lavage des mains régulier, utilisation de mouchoirs jetables, limitation des sorties, aération des pièces à vivre, port du masque… Mais ces mesures n’empêchent pas la saturation des cabinets médicaux et des services d’urgence.

 

Chez Tessan, nous savons à quel point il peut être difficile de consulter un médecin pendant des périodes comme celle-ci, ou dans certaines zones. Nous avons donc mis au point des solutions connectées à installer au sein des mairies, des EHPAD ou encore des pharmacies, afin de pouvoir bénéficier d’une téléconsultation n’importe où.

Grippe saisonnière : la généralisation de la vaccination en pharmacie

Depuis l’année 2019, les pharmaciens ont le droit, sous réserve d’avoir validé une formation  spécifique et de disposer de locaux adaptés, de procéder aux vaccinations.

Les Français accourent donc dans les pharmacies à la fois pour acheter le vaccin contre la grippe, mais aussi pour se le faire administrer. La campagne de vaccination ayant débuté, à quelques jours près, au moment de la généralisation des tests antigéniques réalisables eux aussi en pharmacies, ces dernières vont avoir du pain sur la planche.

Pour les vaccins comme pour les tests, si de plus en plus de patients sont séduits par la possibilité de se rendre en pharmacie plutôt que chez un médecin, c’est en grande partie une question de disponibilité. Quand il leur faut attendre plusieurs jours pour obtenir un rendez-vous en laboratoire, leur pharmacien peut leur proposer un test dans la journée. Quand leur généraliste ne peut les recevoir que la semaine suivante pour les vacciner contre la grippe, cela peut être effectué dès le lendemain dans l’officine la plus proche, où ils devaient se rendre dans tous les cas pour acheter le vaccin.  Les déserts médicaux sont un réel problème aujourd’hui, les pharmacies ont donc tout à gagner à diversifier leur offre.

Dans cette optique, Tessan propose un service de téléconsultation en pharmacie. Grâce à des cabines ou des bornes connectées dotées de 7 dispositifs médicaux connectés, vous amenez le professionnel là où on a besoin de lui, sans qu’il ne se déplace ! De la borne mobile à la cabine en passant par la table de téléophtalmologie, nous ne cessons d’innover pour relever le challenge de la médecine du futur.

Vous avez aimé ? Partager !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
fr_FR