5G et déploiement de la télémédecine : vers la fin des déserts médicaux ?

Technologie 5G : en quoi peut-elle révolutionner la médecine ?

Si l’année 2020 aura été marquée par l’épidémie de Covid-19, elle restera aussi celle du départ du déploiement de la technologie 5G sur le territoire, qui devrait permettre des progrès considérables, notamment en matière de santé. Car l’offre de soins demeure actuellement très hétérogène…

Des déserts médicaux qui se multiplient

Les déserts médicaux, ces zones où l’offre de soins est bien inférieure à la demande, sont de plus en plus nombreux et étendus. En effet, même si le problème n’est pas spécifique à notre pays, un nombre croissant de Français ont beaucoup de difficultés à accéder aux soins, un peu partout sur le territoire. Praticiens qui partent en retraite et ne sont pas remplacés, diminution des horaires de consultation, zones rurales qui n’attirent pas les jeunes diplômés qui s’installent, sont autant de causes qui expliquent ces zones sous-dotées en médecins généralistes. Pour les spécialistes, même rengaine : cardiologues, gynécologues, dermatologues, les délais sont très longs et atteignent parfois jusqu’à six mois pour obtenir un rendez-vous avec un ophtalmologue par exemple.

 

Parallèlement, la demande de soins est en hausse constante, du fait de l’allongement de l’espérance de vie, mais aussi notamment de l’augmentation du nombre de maladies chroniques. 

 

Dans ce contexte, il est très fréquent de devoir attendre des mois pour modifier le traitement d’une maladie cardio-vasculaire, se faire prescrire une contraception ou encore faire changer ses lunettes, ce qui devient problématique. 

 

C’est de ce constat qu’est née l’entreprise Tessan.

 

De nombreuses mesures ont été prises ces dernières années : augmentation – puis suppression en 2020 – du numérus clausus pour les étudiants en médecine, développement des centres et maisons de santé, aides financières à l’installation, délégation de certaines tâches à des assistants médicaux, incitation à choisir une zone en désert médical pour effectuer le stage de fin d’internat… Cependant,  celles-ci ne semblent pas efficaces ou leurs résultats pas assez rapides pour pallier ce phénomène. Chez Tessan, nous pensons que la télémédecine est LA solution, et nous innovons en ce sens. 

L’avènement de la télémédecine en temps de Covid-19

L’épidémie de Covid-19 et les confinements qu’elle a imposés à la population ont eu pour conséquence de démocratiser le recours à la télémédecine. De seulement quelques milliers de téléconsultations hebdomadaires en début d’année, le nombre est passé à plusieurs centaines de milliers au plus haut de la première vague, représentant pas loin d’un tiers du total des consultations. Et pour cause : il suffit d’un ordinateur équipé d’une caméra et d’une connexion internet pour effectuer une téléconsultation depuis n’importe où. Nul besoin de connaissances particulières en informatique, le médecin se charge d’envoyer un lien de connexion au patient pour le diriger vers un site ou une application sécurisée.

 

C’est ainsi que beaucoup de Français ont pu continuer à être suivis pendant la crise sanitaire, pour des pathologies comme le diabète, l’hypertension, l’insuffisance cardiaque ou encore l’épilepsie.

 

Il y a fort à parier qu’une fois la crise Covid derrière nous, un grand nombre de patients séduits par cette pratique en poursuivront l’usage. Pour les foyers qui ne disposent pas d’Internet ou ne possèdent pas d’ordinateur, ou pour les patients qui nécessitent un examen clinique plus approfondi, Tessan propose des cabines médicales. Nous équipons ces capsules, installées au sein même des pharmacies ou des EHPAD par exemple, du nécessaire pour communiquer avec un médecin en visioconférence, mais également de nombreux outils médicaux, permettant ainsi d’y réaliser plus de 90 % d’une consultation ordinaire.

L’application de la technologie 5G au domaine de la santé

La 5G, c’est la 4G en mieux ? Pas seulement. Cette technologie offrira certes un débit beaucoup plus important que la précédente, un délai de transit des données fortement raccourci, et une énorme possibilité de connexions simultanées, mais elle permettra aussi et surtout des applications inédites, comme la transmission d’images en 3D. Par ailleurs, si le nombre d’antennes qui seront mises en service en fin d’année est limité, elle devrait couvrir à terme 100 % du territoire, contrairement aux versions antérieures.

 

Pensée pour faciliter les interactions avec l’intelligence artificielle et les objets connectés, elle va révolutionner le secteur des transports et de l’industrie notamment. Evolutive, elle permettra des innovations autant pour les particuliers que pour les entreprises.

 

Qualité vidéo irréprochable, temps de réponse quasi imperceptible, capacité d’interaction avec les objets démultipliée, l’utilité de la 5G en télémédecine devient évidente.

 

Entre l’important CHU de région doté de moyens conséquents et d’une équipe de nombreux chirurgiens, et le petit hôpital de province, pourront s’opérer des interventions chirurgicales à distance.

 

Sur le smartphone du patient ou son PC, la communication sera plus fluide, l’interactivité, immédiate, l’image, d’une précision quasi-réelle. Dans les bornes connectées que nous mettons à disposition des professionnels, nous proposons sept dispositifs, du dermatoscope au tensiomètre en passant par le thermomètre et la balance. Demain, grâce à cette technologie révolutionnaire, Tessan sera en mesure de fournir un matériel plus varié et encore plus fiable.

 

En couvrant tout le territoire, la 5G devrait permettre à tout un chacun de bénéficier d’une consultation de médecine générale ou spécialisée rapidement, peu importe le lieu. Autant d’applications qui devraient permettre de gommer les inégalités actuelles dans l’hexagone et nous permettre d’atteindre notre objectif : la fin des déserts médicaux.

Vous avez aimé ? Partager !
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin